dans Général

  • Un club deal immobilier, c’est quoi ?

Un club deal immobilier est un investissement syndiqué collectif : un groupe d’investisseurs privés se réunissent et lèvent des fonds pour financer une opération non cotée.

Majoritairement, ce sont des investisseurs privés et privilégiés capables de sortir une somme assez conséquente pour participer à l’investissement. En effet, un club deal se compose de 20 à 30 personnes en moyenne, qui investissent chacun généralement autour de 250 000€ (certain club deal peuvent démarrer à 100 000€). Le prix varie en fonction du bien visé et du nombre d’investisseurs.

Dans la plupart des cas, les investissements en club deal se font dans des biens commerciaux, hôtels particuliers, immeubles, murs d’hôtels de prestige ou locaux d’entreprises.

La durée de l’investissement en club deal est définie à l’avance : elle dure entre 5 et 15 ans. Au terme de ces années, le bien immobilier est vendu et les associés se récupèrent leur dû.

  • Quels sont les avantages d’un club deal ?

Un club deal présente certains avantages : investir à plusieurs, c’est d’abord limiter et répartir les risques éventuels. Cela permet également de diversifier son portefeuille afin de limiter les risques de fluctuation. 

Un club deal, c’est aussi unir ses forces en investissant dans un bien que l’on n’aurait pas pu financer seul comme un immeuble ou un hôtel. Ce système d’investissement ouvre le champ des possibles en rendant possible l’acquisition de produits immobiliers inabordables individuellement.

Enfin, on calcule le rendement moyen d’un club deal entre 8 et 12% et on note une rentabilité annuelle bien supérieure à un investissement classique puisque l’apport de départ est plus important.

  • Quels sont les risques d’un club deal ?

Chaque associé dispose d’un droit de regard sur les décisions qui concernent l’investissement. Bien-sûr, c’est une bonne chose mais cela peut également engendrer des désaccords entre actionnaires, surtout qu’il s’agit d’investisseurs privés.

Ensuite, bien que l’on calcule un rendement intéressant, celui-ci ne peut être garanti et sûr à 100%, c’est le risque de l’investissement non côté.

Il faut également retenir que ces investissements ont une mauvaise liquidité, ce qui rend la revente éventuelle de parts difficile. 

Enfin, la sortie d’un club deal se fait sous conditions puisqu’il s’agit d’un financement collectif.

Ecrire un Commentaire

Commenter