La rénovation énergétique permet aux ménages de limiter leurs dépenses en énergie, mais aussi de bénéficier d’un confort optimal chez eux. Pour tout propriétaire souhaitant mettre son bien immobilier en vente ou en location, effectuer des travaux de rénovation énergétique permet d’en augmenter la valeur sur le marché de l’immobilier. Mais alors, comment effectuer vos travaux de rénovation ? Suivez le guide, on vous explique tout !

Quels sont les travaux à réaliser ?

Les travaux à effectuer lors de la rénovation énergétique de votre bien immobilier, qu’il s’agisse d’un logement (maison, appartement), ou d’un bâtiment, sont regroupés sous trois types de travaux principaux :

  • l’isolation ;
  • le chauffage et/ou l’eau chaude sanitaire ;
  • la ventilation.

L’isolation et le chauffage sont les deux principaux travaux à effectuer pour obtenir un bon diagnostic de performance énergétique pour votre logement. Ce sont d’ailleurs les principaux travaux entrepris par les particuliers : toutefois, il ne faut pas négliger le système de ventilation, voire de climatisation, qui peut permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie à l’année. En effet, renouveler l’air de son logement permet une meilleure qualité : un air trop humide est très vite difficile à chauffer, et entraîne donc une surconsommation.

Les travaux d’isolation

Les travaux d’isolation sont multiples. Qu’il s’agisse de vos combles, de vos murs (intérieur ou extérieur), ou encore des fenêtres et ouvertures, chacun de ces postes entraîne de fortes déperditions de chaleur s’ils sont mal isolés :

  • 20 à 30% des déperditions pour les combles selon l’Ademe ;
  • jusqu’à 25% pour les murs ;
  • 10 à 15% pour les fenêtres et ouvertures ;
  • et enfin, 7 à 10% pour les planchers bas.

Une bonne isolation diminue vos factures énergétiques, mais vous procurera également un confort non négligeable, en hiver comme en été ! De nombreux matériaux isolants existent, et certains sont plus écologiques que d’autres : c’est le cas de la fibre et de la laine de bois, ou encore de la laine de chanvre ou de lin.

Pour l’isolation de vos murs, deux méthodes existent : l’isolation intérieure (ITI) ou l’isolation extérieure (ITE). L’isolation intérieure est souvent privilégiée par les particuliers : elle ne nécessite en effet pas de déclaration préalable de travaux, et ne modifie pas votre façade. Plutôt utile pour ceux dont la maison a une façade des plus authentiques ! Toutefois, à l’inverse de l’isolation extérieure, l’ITI demande de déménager le temps des travaux. La rénovation extérieure, quant à elle, n’entraîne pas de diminution de l’espace à vivre, contrairement à la rénovation intérieure.

Opter pour un système de chauffage plus performant

Le chauffage est l’un des principaux postes de dépenses des ménages, selon une étude de l’Agence de la transition énergétique (Ademe). En remplaçant votre ancien système de chauffage, plus polluant et plus consommateur, par un système plus performant, vous réduisez considérablement votre facture énergétique, et contribuez à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Voici les systèmes de chauffage les plus performants aujourd’hui :

  • la chaudière gaz à condensation ;
  • la pompe à chaleur (PAC) ;
  • la chaudière ou le poêle à bois ;
  • le chauffe-eau thermodynamique.

Si vous optez pour une pompe à chaleur, qui utilise une énergie renouvelable (l’énergie éolienne), vous avez la possibilité de l’additionner à un plancher chauffant, vous permettant ainsi d’augmenter vos économies d’énergie. Particulièrement confortable d’un point de vue thermique, le plancher chauffant permet également de réaliser un gain de place intéressant chez-vous !

Bien sûr, de tels systèmes de chauffage représentent un investissement de départ important, mais ils sont vite rentabilisés, grâce aux économies qu’ils entraînent, et vous pouvez de plus bénéficier d’aides financières dans le cadre de la rénovation énergétique. En couplant ces systèmes de chauffage à un régulateur de chauffage, tels que les thermostats programmables par exemple, votre rénovation énergétique sera encore plus efficace, puisque vous aurez la possibilité de contrôler votre consommation énergétique de plus près.

Comment financer ses travaux de rénovation énergétique ?

Quelles sont les aides possibles pour sa rénovation énergétique ?

Il existe aujourd’hui de nombreuses aides financières à la rénovation énergétique. Qu’il s’agisse de changer votre système de chauffage ou d’isoler vos combles, vous trouverez sans mal un financement adéquat à votre situation. Il se trouve ainsi différentes primes énergie, pour l’isolation ou pour le chauffage, mais aussi le système des certificats d’économies d’énergie (ou CEE), qui permettent de bénéficier des offres isolation à 1 euro par exemple.

D’autres aides existent. En voici une liste non exhaustive :

  • la Prime Coup de Pouce, pour l’isolation et le chauffage ;
  • la TVA à taux réduit ;
  • les chèques énergie ;
  • l’Eco-prêt à taux zéro (ou Eco-PTZ) ;
  • MaPrimeRénov’, qui remplace la CITE.

Comment savoir si je suis éligible à ces aides ?

Afin de pouvoir bénéficier de ces aides, il faut avant tout vous renseigner sur les critères d’éligibilité de chacune. Par exemple, pour pouvoir bénéficier de MaPrimeRénov’, vous devez impérativement faire faire vos travaux de rénovation par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Si vous faites vous même vos travaux d’isolation, vous ne pourrez pas bénéficier de cette prime !

Certaines aides sont éligibles selon le revenu. Renseignez vous sur les plafonds avant d’en faire la demande. Notez toutefois que le moyen le plus simple de savoir quelle aide est faite pour vous, est de faire appel à un expert du monde de l’énergie.Ainsi, vous êtes sûrs de ne pas passer à côté du financement idéal !

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.