dans Conseils, Général, immobilier, Investir, Placement

Faites la guerre à vos livrets et comptes d’épargne !

Et si le bonheur était rentable ? Il ne se trouverait certainement pas dans une banque. Vous disposez d’au moins 1000 euros bloqués sur un livret ou un compte d’épargne et vous recherchez à faire travailler ce capital ? Cet article est fait pour vous, nous allons voir qu’elles sont les possibilités qui mêlent rentabilité et sécurité.

Le placement idéal : rendement / risque / disponibilité

  • Rendement : c’est la capacité du placement à générer des intérêts. Attention, une rentabilité peut être brute ou nette de frais et ou brute ou nette de fiscalité ! (un exemple : Comment calculer son rendement locatif ?)
  • Risque : c’est la probabilité qu’a un placement de vous faire perdre une partie ou la totalité de votre argent.
  • Disponibilité : c’est pouvoir disposer de ses fonds à tout moment, rapidement et sans frais.

Les principaux livrets et comptes d’épargne

Nous avons été globalement éduqués à placer notre épargne sur des livrets et comptes  proposés par les institutions bancaires. L’avantage de ces placements est de garantir que votre épargne ne partira jamais en fumée. L’inconvénient majeur, c’est qu’a la fin de l’année en plaçant 1000 euros sur un livret A rémunéré à 0,75% vous jouirez d’une coquette somme qui s’élève à : 7,50 euros d’intérêt.

De quoi offrir à votre moitié un City Tour en solidaire à Paris (à condition qu’elle soit étudiante). De plus, ce placement ne contribue pas à préparer votre retraite en capitalisant sur un placement qui générera automatiquement des revenus mensuels. Allons, ne soyons pas trop pessimiste il existe d’autres livrets et comptes d’épargne plus rémunérateurs :

Le livret A, c’est la solution de facilité avec un risque quasi nul, une disponibilité immédiate mais un rendement proche de 0% ! (0,75% depuis le 01/08/2015). Placer son argent dans un livret est surtout une garantie de pouvoir le récupérer quand on le souhaite.

Le Plan d’Epargne Logement, est un produit d’épargne bloqué et rémunéré au taux de 1.5%. L’objectif de l’ouverture d’un PEL et de pouvoir bénéficier d’un taux préférentiel lors de la souscription d’un emprunt pour financer un achat immobilier. Le versement initial minimum est de 225 euros. Tout retrait avant 4 ans entraine sa clôture.

Le Livret de Développement Durable, est également un produit d’épargne rémunéré au taux de 0.75% mais les fonds sont disponibles à tout moment. Le LDD est exonéré d’impôt.

Le Compte Epargne Logement, il permet également d’obtenir un prêt immobilier à un taux préférentiel. Le taux du CEL est de 0.50% plus une prime d’état en cas de prêt. L’épargne est disponible à tout moment, la somme minimale pour ouvrir un CEL est de 300 euros.

OPCVM : SICAV, FCP, PEA, COMPTE TITRES

Les OPCVM

Les OPCVM (organismes de placements collectifs en valeurs mobilières), sont des sociétés agréées par l’AMF contenant différents produits comme les SICAV ou les FCP. Ces OPCVM peuvent intervenir sur un marché Européen comme international, en actions et en obligations.

La SICAV

La SICAV (société d’investissement à capital variable), est un produit proposé par les OPCVM qui revêt la forme juridique d’une SA (société anonyme). Le but des SICAV est d’émettre ou de racheter leurs actions à la demande des investisseurs à un prix de vente et de rachat qu’elles sont obligées de publier chaque jour. Les SICAV sont donc des entités juridiques constituées de produits boursiers (actions et/ou obligations).

Le PEA

Le PEA pour Plan d’Epargne en Actions, est une enveloppe, ne pouvant contenir que des actions ou OPCVM de la zone Union Européenne, exonéré d’impôt à condition de n’effectuer aucun retrait avant 5 ans. Le PEA peut être souscrit auprès d’une société d’assurance ou d’un organisme bancaire. En revanche, les revenus d’un PEA sont soumis aux prélèvements sociaux peu importe la date de retrait.

Les FCP (Fonds communs de placement) :

Contrairement aux SICAV le souscripteur n’est pas actionnaire, mais porteur de parts.

Les investisseurs apportent des fonds en souscrivant des parts ce qui constituera la valeur du passif. La valorisation d’un FCP se fait en distinguant son passif de son actif. En divisant la valeur de l’actif par le nombre de parts (passif) on obtient la valeur du FCP aussi appelée la « valeur liquidative ».

L’or, la tendance est à la baisse

De plus en plus de solutions pour investir dans l’or germent sur Internet. Certes l’or n’a jamais été aussi bas depuis 5 ans et dans l’esprit collectif il reste une valeur refuge. Mais attention, le cours de l’or est influencé par de nombreux facteurs et peut donc être instable. Par exemple, lorsque le dollar va mal, l’or est au beau fixe mais lorsque l’économie Américaine est en bonne santé, l’or chute.

Lorsque l’or va mal, il entraine avec lui d’autres placements comme les devises qui s’appuient sur son cours. Et dans sa chute, il ne s’arrête pas là puisqu’il entraine généralement avec lui les autres métaux précieux et les matières premières, le pétrole y compris !

A savoir : Pour les achats d’or « physique », les plus values réalisées sur l’achat et la vente sont soumises à l’impôt.

Les placements d’assurance vie

L’assurance vie « en cas de vie », c’est un placement financier qui consiste à verser des primes à l’assureur en échange d’intérêts. Le taux y est en général autour de 3%. Mais attention à la disponibilité. En moyenne, 8 longues années de détention fiscale sont conseillées.

L’assurance vie « en cas de décès », c’est un « placement » de prévoyance destiné à assurer l’avenir de ses proches et d’organiser sa succession.

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire, comme vous l’aurez compris le PERP est une solution d’épargne qui permet d’obtenir à la retraite une rente viagère (le capital accumulé est reversé jusqu’au décès). Les versement peuvent être libres ou réguliers cela dépend du contrat souscrit. Le taux en 2015 oscillait entre 2 et 3%.

Les placements dans l’immobilier

La SCPI

Vous pouvez investir dans une Société Civile de Placement Immobilier. La SCPI permet non pas d’acheter un bien concret, mais une part d’un lot composé de biens. Cependant, les SCPI qui acceptent les petits investissements (1 000 € et moins) sont très rares et investir en SCPI vous condamne à des frais d’entrée et de sortie importants.

Ses principaux inconvénients : manque de transparence & frais élevés.

Le crowdfunding immobilier

On distingue deux branches de crowdfunding immobilier, ces deux branches répondent à deux motivations complètement différentes, l’une propose de vous mettre dans la peau d’un banquier et de prêter un capital à un promoteur avec des intérêts (le court terme). La seconde propose d’investir dans l’immobilier locatif en fonction de ses moyens financiers à partir de 500 euros et de se partager les revenus fonciers. Cette 2ème façon a une vision patrimoniale et long terme.

Découvrons ces deux solutions :

  • Le court terme : Promotion immobilière

Pour la réalisation d’un programme immobilier le promoteur doit apporter un pourcentage de fonds propres et emprunter la différence. Le but ici, est de solidifier les fonds propres du promoteur en lui prêtant une somme d’argent qu’il nous rendra avec des intérêts  lorsque son programme aura été entièrement commercialisé.

Vous l’aurez compris le crowdfunding en promotion immobilière a une vision plutôt court terme avec des opération de 24 à 36 mois en moyenne. Vous récupérez vos fonds avec un intérêt dès que les lots auront été commercialisés.

  • Long terme : se construire un patrimoine et un complément de revenus

La philosophie de ce type de placement est donc patrimoniale, le but laisser travailler son épargne tout en se constituant un complément de revenus ET un patrimoine !

Un ratio Risque / Rendement / Disponibilité tout à fait convenable.

Le principe est d’acheter à plusieurs un bien pour se partager les revenus locatifs au prorata de sa participation. À la clé, un pourcentage de rentabilité entre 5 et 12% selon le type de projet/risque. L’investisseur peut revendre ses parts à tout moment à ses co-investisseurs ou à son entourage s’il souhaite récupérer son capital.

Pour plus d’information sur ce type de placement vous pouvez vous rendre sur Dividom dans la rubrique « comment ça marche ».

Ecrire un Commentaire

Commenter