Investir-immobilier-vs-jeux-olympiques

dans Général, immobilier, Investir

Investir dans l’immobilier VS les jeux olympiques

Sur le 100 mètres de l’investissement immobilier, Usain Bolt n’aurait pas forcément gagné. Et pour cause dans la pierre, c’est à chacun son rythme. L’objectif est d’investir pour faire travailler son capital sur du court/moyen/long terme, à chacun son 100/200/400m.

Le tout c’est de se lancer !

Dans l’investissement immobilier, la motivation est différente de celle des champions des jeux olympiques. La vitesse de l’exécution peut être un vrai problème, c’est souvent en voulant conclure une affaire trop vite, qu’un investisseur fera fausse route. Les erreurs les plus fréquentes :

  • Un emplacement pas si idéal,
  • Un mauvais calcul du rendement (net/brut),
  • Un montage financier mal ficelé.

La course à la bonne affaire

Parcequ’il vaut mieux rater une bonne affaire plutôt que d’en faire une mauvaise, le temps est à la réflexion et à l’analyse. La première étape est donc la recherche d’un bien selon les critères qui accompagnent votre motivation. Vous souhaitez investir pour :

  • Préparer votre retraite,
  • Réduire vos impôts,
  • Percevoir des compléments de revenus (court/moyen/long terme).

Vous souhaitez réaliser un premier investissement sans mobiliser une capacité financière importante et sans trop d’effort d’épargne ? Pourquoi ne pas vous diriger vers l’acquisition d’un studio loué en meublé aux étudiants en misant sur la rentabilité pour couvrir vos charges et mensualités bancaires.

En vous demandant pourquoi vous souhaitez investir, vous trouverez des critères qui vous permettront de commencer votre recherche de bien sans vous y perdre.

Ready ? Go !

Une fois avoir trouver un bien intéressant qui répond à vos critères et après avoir pris  soin de faire ou faire faire (gratuitement) votre bilan patrimonial pour ne pas mettre votre situation financière personnelle en péril, il va falloir analyser les charges du bien  ci-dessous :

  • Vérifier son état (plomberie, électricité…),
  • Les charges de co-propriété,
  • Les travaux à venir,
  • La taxe d’ordure ménagère
  • Le coût de la gestion locative et des assurances
  • Le coût de la taxe foncière
  • Les frais bancaires
  • La fiscalité sur le bien

Vous êtes sur la fin !

Après avoir pris connaissance de toutes les charges ci-dessous et après avoir effectué une étude sur les prix de l’immobilier sur votre secteur en comparant par exemple votre bien à un bien de la même typologie et sur le même secteur vendu récemment, vous allez désormais pouvoir les confronter aux informations ci-dessous :

Le bien :

  • Le prix du bien
  • Les intermédiaires (notaires, agent immobilier…)

Les revenus :

  • Les revenus fonciers

En réunissant ces 3 catégories d’informations, vous aurez toutes les cartes pour analyser votre projet. Il restera une dernière étape et pas des moindres, celle du montage financier.

Plus que quelques mètres

Pour votre montage financier et selon vos critères de sélection vous aurez le choix entre différentes montages :

  • Financement cash
  • Financement avec un apport et un effet de levier
  • Financement sans apport avec emprunt bancaire (il faudra apporter de sérieuses garanties sur votre patrimoine personnel, vos revenus et la solidité de votre dossier d’investissement.

Cette fois c’est sur vous avez battu Usain Bolt qui encore une fois est allé trop vite !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Ecrire un Commentaire

Commenter