dans Conseils, Général, immobilier, Investir

Pour réussir au mieux votre investissement immobilier locatif, vous devez connaître les différentes étapes à suivre…

  1. Définir vos objectifs

Souhaitez-vous vivre de vos loyers rapidement ou souhaitez-vous vous constituer un patrimoine immobilier? Avant d’investir, il faut commencer par définir où vous souhaitez aller. En effet, les stratégies seront différentes.

La définition de vos objectifs vous orientera sur le type d’exploitation que vous ferez et, donc, sur le bien à acheter. Cela vous aidera à oser réaliser votre premier investissement immobilier. En définissant clairement vos objectifs, vous allez affiner vos recherches. De ce fait, vous allez vite avoir une vision précise de ce que vous recherchez et du marché sur ce type de biens.

  2. Définir votre capacité d’emprunt

Une fois vos objectifs définis, il vous faut savoir précisément combien vous pouvez emprunter. En effet, il ne sert à rien de vous mettre en recherche d’un bien si celui-ci dépasse le montant que vous pouvez obtenir.

Pour cela, la règle qui couvre 80% des cas de figure est la suivante : la banque vous prêtera à hauteur de 33% de vos revenus. Par exemple, si vous gagnez 1.500 euros par mois, vous pourrez rembourser 500 euros. Ceci étant entendu que la somme de tous vos crédits immobiliers et autres (travaux, auto,…) ne doit pas dépasser les 33% de vos revenus.

En fonction de la durée du prêt et des taux en vigueur au moment de votre investissement, le montant que vous pourrez emprunter variera. Pour vous donner une idée de ce que vous pouvez emprunter, n’hésitez pas à utiliser un simulateur ou de rencontrer un courtier en prêt immobilier.

  3. Définir les risques et étudier le marché

Emplacement du bien: votre choix doit être stratégique. Optez pour un secteur où la demande locative est forte, seule façon de rendre durable l’investissement en terme d’occupation et de plus-value à la revente. Comparez les perspectives de plus-value et de rentabilité entre les régions car elles peuvent être moins intéressantes dans certaines régions où le prix du m2 est déjà élevé lors de l’acquisition.

Consultez les annonces pour connaître le taux de logements vacants dans le quartier choisi et les tarifs pratiqués à la location. Un bien proposé trop cher se loue plus difficilement qu’un autre et ses occupants le quittent à la première occasion. De plus, prenez en compte le bassin d’emplois aux alentours et les grandes industries pouvant être situées à proximité car cela peut être une garantie pour louer votre bien.

Il est important de connaître les risques de l’investissement immobilier. Souvent, les craintes qui reviennent sont:

  • Ne pas réussir à louer son bien
  • Devoir faire des travaux non prévus
  • Tomber sur un locataire qui dégrade le logement
  • Tomber sur un locataire qui ne paie pas

Pour tous ces risques, il existe des façons de vous protéger au maximum en réfléchissant à tous les paramètres et en souscrivant des assurances (voir étape 6). Dans le pire des cas, vous pourrez toujours revendre le bien si il a été judicieusement choisi.

 4. Faites vos recherches, visitez beaucoup et passez à l’action!

Regardez les annonces, appelez les agences, renseignez-vous, faites des visites; encore et encore. Plus vous allez visiter, plus vous allez affiner votre connaissance du marché. Plus vous allez affiner votre connaissance du marché, plus vous allez être capable de reconnaître une belle opportunité lorsqu’elle se présentera à vous.

Lorsque vous ferez des visites et que vous verrez un bien qui répond à vos critères, faites une offre ! Si vous avez fait vos calculs et que cela correspond à ce que vous visitez, n’hésitez pas !

  5. Mettez votre investissement locatif en gestion

La gestion locative est une prestation relevant notamment de la compétence des agences immobilières, des notaires ou des syndics. Un gestionnaire locatif vous déchargera des soucis et des démarches à effectuer durant toute la durée de location du bien. Afin de mener à bien ses missions le gestionnaire suivra méticuleusement le mandat de gestion locative. Un certain nombre de frais de gestion seront à prendre en compte, les honoraires sont souvent de  5 à 10 % des loyers charges comprises. À savoir que ces honoraires sont déductibles de vos revenus fonciers.

  6. Souscrivez une garantie

Il est primordial de souscrire à une assurance locative. Cela vous garantit le versement des loyers de votre bien immobilier en cas de loyers impayés. Vous êtes ainsi assuré de rentabiliser votre investissement.

Vous pouvez donc opter pour une classique assurance loyers impayés ou la nouvelle garantie universelle des risques locatifs (susceptible de couvrir les créances jusqu’à 70 000 € par logement, et les détériorations jusqu’à 7 700 €).

Conclusion

Dans l’élaboration d’un patrimoine l’investissement locatif est une étape importante. Pour que celui ci soit un complément de revenu garanti il faut veiller à respecter les différents stades avant de se lancer. Veillez également à faire les bons choix pour garantir une bonne rentabilité de votre bien. Vous pouvez faire appel à un conseiller en investissement qui vous aiguillera dans vos choix et saura vous aider dans vos démarches.

Fort de son expérience dans le secteur de l’immobilier, Dividom vous accompagne pour chaque étape de votre projet. Avec Dividom, investir dans l’immobilier locatif est simple et sans contraintes !

Découvrez sans plus tarder nos projets d’investissement dans l’immobilier locatif.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Ecrire un Commentaire

Commenter